Retrouvailles

Lorsque nous avons quitté Rachel et Guillaume, nous avions un peu d’appréhension… Appréhension de retrouver Sylviane, la mère de Sara que nous n’avions pas vue depuis presque 2 ans… Appréhension de deux conférences  avec toute une équipe qui a tout organisé, où nous nous devions d’assurer… Appréhension de retrouver une ville que Sara connait depuis presque 22 ans…

Et finalement, c’est à l’entrée de Montauban que Sylviane nous attend avec son amie Pascale et sa fille Anastasia. Nous sommes accueillis par une Ola sur le bord de la route, un simple geste qui nous met les larmes aux yeux. Une voiture s’arrête aussi à notre hauteur: c’est Bernard de l’équipe d’organisation de la conférence de Montauban qui nous a reconnus et a tenu à venir nous saluer. Nous sommes heureux et émus. Toute cette mobilisation nous touche tant!

Vendredi après-midi, nous nous sommes rendus à Lou Camin, une maison de santé pour maladies mentales qui dépend de la Fondation John Bost. Là aussi, nous sommes attendus en "héros". Notre présentation plait et nous nous sentons à l’aise.

Puis, à 17h30 nous quittons Lou Camin pour nous rendre dans le centre de la ville de Montauban: un comité d’accueil nous attend pour un petit tour de ville à vélo. L’adrénaline monte, ainsi que la pression: ce soir là, c’est notre première grande conférence avec des intervenants de microfinance venant de tout horizon, avec un microphone et des attentes de nombreuses personnes. Nous sentons que nous devons être clairs et précis dans nos explications, ce qui nous semble difficile: nous avons tellement de choses à raconter qu’il est dur de ne pas nous perdre. Nous voulons tellement partager que nous pourrions parler de notre voyage pendant quatre heures de suite. Ce soir-là, c’est seulement une heure de temps de parole. La salle de 100 places assises est remplie, il y a même 30-40 personnes assises par terre. Nous sommes un peu intimidés, mais finalement, nous maitrisons notre sujet, nous arrivons à faire rire et sourire les gens, à les captiver, à faire briller quelque chose dans leurs yeux.

Pendant toute cette journée, les personnes présentes tenaient vraiment à venir nous saluer, comme si nous étions "extraordinaires". C’est d’ailleurs le mot utilisé par la présentatrice dans son microphone, en plein centre ville. Pourtant, nous nous sentons "normaux". Nous avons juste eu le courage à un moment donné de prendre la décision de vivre un moment de notre vie différemment. Notre volonté et notre ténacité ont été le moteur de notre motivation et c’est avec beaucoup d’énergie et de travail que nous avons mis en œuvre ce projet. Mais nous sommes toujours deux personnes dans un monde qui en compte des centaines de millions, deux poussières dans l’univers parmi des centaines de millions…

Vous l’aurez compris, les conférences auxquelles nous avons participé à Montauban se sont très bien passées, et nous remercions les organisateurs pour leur travail énorme et leur accueil. Nous remercions aussi toutes les personnes qui ont fait le déplacement pour venir nous rencontrer et qui nous ont témoigné leur soutien. Cela nous a touché énormément de voir que nous avons pu partager notre aventure avec autant de monde, sans le savoir, et que même si notre action n’est qu’une goutte dans l’océan, elle a été entendue par quelques personnes qui ont exprimé une forte volonté de changement et d’ouverture, mais qui ne savent pas toujours par où commencer.

Nous remarquons tout de même une chose qui nous perturbe: en Europe, en Espagne et en France en particulier, nous avons vraiment perdu la simplicité d’une rencontre. Toutes les relations semblent plus compliquées, plus régulées… Un grand changement par rapport à ce que nous avons pu voir dans les Amériques pendant notre aventure.

PS: Lundi soir 12 avril, nous serons en direct à 17h00 pour une interview sur CFM radio (Montauban: 90.7)

[Drapeau de France Sara et Sébastien | Le 12-04-2010 00:28 | 2 commentaires]

Commentaires

[France Elisabeth | Le 12-04-2010 12:59]

Bravo les jeunes!!! Pas besoin de stress pour vos futures conférences. Celle de vendredi était super car justement pleine de charme et aussi d'émotion pour ceux qui vous connaissent bien. Juste que vous repartez trop vite et que l'on a envie de passer plus de temps avec vous. Plein de bisous en attendant votre retour sur Montauban.

[France Gill | Le 12-04-2010 09:33]

Emotion quand tu nous tiens... Les photos enneigées, ce sont les Pyrénées ou les Andes ? Sur quelle radio ce soir ?

Ajouter un commentaire

Recopier le code: