Plus de retrouvailles!

Depuis notre entrée en France, nous privilégions les petites routes de campagne pour découvrir la France sous un autre œil, mais aussi pour être plus tranquilles par rapport à la circulation. Nous traversons donc de nombreux petits villages où nous gouttons le pain du boulanger, le fromage et la charcuterie locaux. Nos papilles se régalent!

Entre Montauban et le Gard, nous avons fait halte à Mazamet où l’Association du Pot Ethique a souhaité que nous présentions notre aventure. Même si c’était le temps des vacances, les gens se sont quand même déplacés et c’est en petit comité que nous avons partagé notre expérience. C’était une expérience bien différente de celle de Montauban où plus d’une centaine de personnes étaient présentes, mais tout aussi agréable.

Entre le Tarn et l’Hérault, nous avons grandement apprécié de circuler plus de 50km sur une voie verte, une ancienne voie ferrée reconvertie en piste cyclable. Il faut le reconnaître, il fait bon de retrouver des équipements publics de cette qualité.
Dans le Gard, nous avions donné rendez-vous à la famille de Sara et les amis au début de la voie verte de Sommières. C’est là que nous avons retrouvé Marie-Thérèse, tante de Sara, que nous n’avions pas vue depuis presque 2 ans. Il y avait aussi Carl et Nadine (oncle et tante), Titouan et Anélie (cousins) qui étaient venus nous rejoindre 2 semaines au Costa Rica, il y a un an. Tout a commencé par un pique-nique dans l’herbe. Puis nous avons proposé un café… Nadine, confuse, répond qu’elle a oublié le thermos de café… Mais pas de souci : sous les yeux ébahis des spectateurs, Sébastien sort son réchaud, fait chauffer de l’eau et nous sortons le peu de café soluble que nous avons dans nos sacoches et le sucre qui nous reste. Comme quoi, un cyclo-voyageur a toujours de quoi faire en (presque) toute situation ! C’est donc après cette petite tasse de café que nous reprenons la route pour les 20 derniers kilomètres. A mi-distance, un cousin éloigné, Cyril, nous rejoint avec ses 2 enfants. Nous ne le connaissons pas, mais lui nous connait bien : il a suivi toutes nos aventures ! Ce moment de retrouvailles était très touchant. Nous avons partagé un peu de notre temps de pédalage avec nos proches et cela n’a pas de prix !

En fin d’après-midi et guidés par Marie-Thérèse (qui avait l’impression de nous ramener à la maison !), nous retrouvons les grands-parents de Sara, impatients de nous voir. Mamie Jeannette, avec Sabine, une cousine éloignée, nous attend au coin de sa rue. Elles nous applaudissent en nous voyant arriver. Ce sont ces petits signes, qui peuvent paraître si anodins, qui nous touchent : quelqu’un qui sort et nous attend à sa porte, un sourire, une accolade…

C’est chez les grands-parents de Sara que nous regardons le Journal Télévisé pour la première fois depuis 2 ans. Nous sommes un peu perdus entre la grève de la SNCF dont nous ne comprenons pas les causes, puisque jamais elles ne seront évoquées, et les conséquences franco-françaises de l’éruption du volcan islandais. Nous sommes impressionnés de voir comment ces informations ne traitent les informations que d’un point de vue français, comme s’il n’y avait que la France dans le monde. Nous sommes aussi consternés de voir comment le Journal Télévisé parle des conséquences sans parler de la cause. Nous demandons autour de nous et personne ne peut vraiment nous expliquer pourquoi la SNCF fait grève, si ce n’est que cela fait presque 15 jours qu’ils font grève… Les avions sont donc cloués au sol en Europe, et cela nous fait du bien ! Depuis 2 ans, nous n’en avions pas vu et entendu autant que depuis que nous sommes revenus en Europe à Madrid. Même lorsque nous sommes sous notre tente perdus au milieu d’un bois, ils brisent le silence de la nature en nous survolant…

Hier, dimanche, Marie-Thérèse a organisé un repas chez elle avec tous les cousins, oncles et tantes du côté maternel (de Sara). Nous avons fait connaissance de Colline, un petit bout de chou qui est née après notre départ. Nous avons bien ri et observé aussi.

Demain, nous reprenons la route. La famille de Sébastien nous attend avec impatience et nous allons enfin faire connaissance avec Paulin, notre petit neveu, né lui aussi après notre départ. Vous vous souvenez peut être, ce petit bout qui sera futur champion de ski de fond et de vélo, mais qui travaillait plutôt sa voix !

[Drapeau de France Sara | Le 19-04-2010 23:40 | 3 commentaires]

Commentaires

[France Tata Nadine | Le 22-04-2010 17:31]

C'est avec grand plaisir que nous avons eu la joie de vous accompagner sur ce petit bout de piste verte, Encore merci pour le café !!!! Bonne route sur nos départementales, GROS BISOUS NADINE

[France Céline_mz | Le 20-04-2010 13:29]

Oui, c'est bien agréable cet arrêt du trafic aérien...! Mais bon en attendant y'a des fonciniers qui aux dernières nouvelles doivent rentrer en voiture d'Oslo... faut-il conclure que moins d'avions= + de voitures??? Je n'sais pas si Paulin sera un champion de ski de fond mais ce qui est certain c'est qu'il s'entraîne assidument à se déplacer. Bises

[France Gill | Le 20-04-2010 09:24]

Choc des cultures à l'envers... émotion des retrouvailles... que du bon ! Bon courage pour la remontée !

Ajouter un commentaire

Recopier le code: