Retour à la vie sédentaire

Nous avions promis de tenir à jour notre blog à notre retour… Et là, nous nous apercevons que nous sommes déjà mi-août, et nous n’avons toujours rien écrit de plus…

Alors voilà quelques nouvelles… enfin!

Comme nous vous l’avions dit précédemment, nous avons trouvé un appartement dans la petite ville de Saint Ouen, à la limite Nord de Paris. C’est une ville qui n’a pas forcément bonne réputation, et pourtant nous nous y sentons bien et apprécions notre nouvel environnement de vie. Nos recherches s’orientaient au début à Paris, mais en acceptant de s’éloigner de quelques centaines de mètres du boulevard périphérique, nous avons réussi à trouver un logement quasi-neuf avec parking couvert, ascenseur, balcon, et 50% de surface en plus pour le même prix que ce que nous aurions payé dans Paris intra-muros dans un logement aux prestations nettement moins bonnes. Nos vélos d’aventure ont trouvé tout naturellement leur place sur le grand balcon qui nous sert de salle à manger lorsque le temps le permet : nous y avons installé une petite table et 2 chaises, nous permettant de manger dehors, en tête-à-tête, ce qui est fort appréciable après ces 2 années de voyage en plein air!

Sébastien a repris le travail à Réunica. Son poste a été conservé pendant 2 ans et il a pu le retrouver dès le 1er juin. Un soulagement pour nous et nos familles: nous avons pu retrouver la vie sédentaire plus sereinement, sachant que l’un de nous deux avait un travail qui l’attendait. Son retour à la vie professionnelle n’a pas été trop difficile, car il a retrouvé ses collègues et un environnement professionnel très proche que celui qu’il avait laissé il y a 2 ans.

Sara, quant à elle, après avoir prospecté pour organiser des conférences, a elle aussi envie de tourner la page: elle recherche du travail dans l’organisation d’évènements. Il lui faudra ré-enfiler ses chaussures à talons et ses tailleurs pour se rendre aux entretiens, une tenue bien loin de sa tenue préférée de baroudeuse: basket, t-shirts et shorts! Mais motivation et envie d’avancer sont toujours intactes! Si vous êtes prêts à lui faire confiance ou que vous connaissez quelqu’un qui recherche une chargée de projet dans le domaine de l’événementiel, la communication, le marketing, n’hésitez surtout pas à la contacter!

Et vous vous demandez certainement si ce n’est pas trop difficile de nous "ré-adapter" comme beaucoup de monde nous demande. Certes c’est difficile de se sédentariser, surtout en région parisienne, qui n’est pas notre zone géographique de prédilection. Nous avons aussi du mal à appréhender, comprendre pourquoi et comment tout est compliqué ici et prend beaucoup de temps: 4h d’attente pour refaire une carte grise, 4 semaines d’attente pour la livraison d’un lave-linge après 4 appels surtaxés à la compagnie, de nombreux documents à fournir pour une location d’appartement. Nous re-découvrons comment un petit souci peut prendre des proportions énormes, et comment les citoyens de notre société actuelle se créent des soucis là où il n’y en a pas.

Mais après tout, nous avons traversé 14 pays sur nos vélos et nous nous sommes adaptés à des centaines, voire des milliers de situations différentes. Alors s’adapter à la vie en France ne devrait pas être difficile puisque c’est le pays qui nous a vu naître et grandir pendant plus d’un quart de siècle!

Et puis, nous n’avons jamais oublié la phrase fétiche de Sara: "Quand on veut, on peut!". Ce sera notre guide pour la suite…

[Drapeau de France Sara et Sébastien | Le 17-08-2010 16:17 | 1 commentaire]

Commentaires

[France Tandem pilote | Le 21-08-2010 20:43]

Bravo pour votre réadaptation, bon courage à Sara pour ses recherches. Sinon, pas de prochain mini- ou maxi-voyage à vélo à l'horizon encore (le virus, le virus...) ? Notre monture a été réparée (surtout la fixation de fourche et la potence... plus besoin de s'arrêter tous les 10 kms pour revisser !) et on a pu faire un petit Angers -Orléans pendant de courtes vacances(année de mariages familiaux), en attendant mieux... A bientôt. Si vous passez du côté de Nantes, vous êtes les bienvenus, même pour un soir, un apéro...

Ajouter un commentaire

Recopier le code: